Changement climatique, changements stratégiques : Christophe Congues témoigne à l’Open Terega

Changement climatique, changements stratégiques

Christophe Congues témoigne à l’Open Terega

A l’invitation de Terega, Christophe Congues est intervenu dans le cadre de la table-ronde organisée le 17 novembre à l’occasion de l’Open Terega de Pau. Thème de l’échange : changement climatique, changements stratégiques. Des représentants des principales entreprises et collectivités locales ont assisté à l’événement, premier du genre.

En introduction, le président d’Euralis a insisté sur le fait que le changement climatique est une réalité pour les agriculteurs et donc une préoccupation de tous les jours : ils sont les premiers à observer les effets du climat sur leurs activités comme leurs pratiques ont des impacts environnementaux forts. « Les agriculteurs doivent s’adapter au changement climatique, ce qui passe forcément par le développement d’une agriculture durable. Dans cette logique, chez Euralis, nous avons choisi le conseil (dans le cadre de la loi Egalim) et nous sommes donc sortis de la seule chimie pour travailler sur les bio contrôles, privilégier l’agronomie et être producteur d’énergie décarbonée ».

Christophe Congues a rappelé la complexité de l’équation à résoudre : l’agriculture doit intégrer le changement climatique dans ses pratiques tout en assurant sa vocation nourricière. Il s’agit de  produire plus en étant moins impactant pour l’environnement, ce qui passe par le recours à l’agro écologie, aux nouvelles technologies, le bio. « L’équation n’est pas simple à résoudre. Tout naturellement, nous accompagnons les agriculteurs dans cette transition agro écologique, notamment en leur proposant des prestations de conseil et de services. Au niveau de la coopérative, qui est le prolongement des exploitations agricoles, nous adaptons notre stratégie au changement climatique en développant pour cela une politique RSE forte qui irrigue toutes nos activités ».

Christophe Congues a enfin rappelé la nécessité d’éduquer les jeunes générations à la diversité des moyens de lutte contre le changement climatique : «  on ne doit pas les opposer les uns aux autres mais y avoir recours de façon complémentaire ».

Array