L’OP Bovins signe un partenariat avec Vignasse & Donney

Le Pôle agricole d’Euralis a contractualisé auprès de l’aval pour la vente de bovins en signant un accord avec Vignasse & Donney, son partenaire historique dans la zone Sud-Ouest.

 

 

Depuis des années, l’Organisation de Producteurs (OP) Euralis Bovins propose aux éleveurs une filière structurée et un accompagnement complet. Cet accompagnement est d’abord commercial (écoulement régulier des produits, débouchés garantis, qualification label…), mais aussi technique (suivi du projet, conseils personnalisés…) et économique. Nouveauté marquante, l’OP vient de signer un contrat de fourniture jusqu’en 2027 avec son partenaire historique, Vignasse & Donney. « Cet avenant, conforme à la loi de protection de la rémunération des agriculteurs Egalim 2, présente l’avantage de tenir compte des coûts de production des éleveurs dans la fixation des prix de vente des bovins » précise Claude Carniel, Responsable de l’Activité Bovins chez Euralis.

 

Avantages pour les éleveurs

 

Pour Euralis, la signature de ce partenariat permet de proposer des contrats sur le long terme et donc de fidéliser les éleveurs. Cette démarche engagée illustre la  stratégie au sein de l’OP Euralis Bovins. 

Cette contractualisation donne de la visibilité à l’ensemble des acteurs. Elle leur permet de se projeter. De plus, la fixation du prix en fonction des indicateurs de coût de production déterminés par l’interprofession et la révision du prix au trimestre marque une rupture avec les pratiques habituelles et la négociation du prix de gré à gré. Une nouvelle page du partenariat fort qui lie Euralis et Vignasse & Donney peut désormais s’écrire.

« Avec ce partenariat, c’est toute une filière locale qui est valorisée : des élevages locaux, une transformation locale pour une commercialisation dans le grand Sud-Ouest. Vignasse & Donney continue ainsi de contribuer à l’économie de son territoire. Ce partenariat intervient par ailleurs au moment où nous avons un projet d’agrandissement de notre outil industriel d’Artix (64) : nous avons plus que jamais besoin de sécuriser l’approvisionnement et l’entrée matière sur notre site » précise Paul Capdecomme, directeur général Vignasse & Donney. « Cette nouvelle méthode de fixation des prix permet par ailleurs d’être au plus près des coûts de production tout en restant en adéquation avec le marché. Elle offre aussi l’opportunité de sécuriser la rémunération de l’éleveur puisque le coût du bovin est connu dès le début de l’engraissement : c’est une évolution très positive » conclut-il.