La moisson d’été touche à sa fin. Le bilan s’avère positif pour les agriculteurs : les rendements sont élevés (+ 20 % par rapport à l’an dernier) et la qualité est au rendez-vous. Explications.

La récolte a démarré le 20 juin dernier, avec les premières coupes d’orge.

A ce jour, la moisson des orges (destinées à la brasserie ou à
l’alimentation animale) et celle du colza sont terminées.

90 % du blé de force (destiné à la meunerie) a été collecté et 80
% du blé tendre (destiné à la meunerie ou à l’alimentation animale).

Pour l’ensemble des espèces, le tonnage récolté devrait dépasser
les 150 000 tonnes sur les territoires de la coopérative Euralis.

Un double facteur rendement et prix positif pour les agriculteurs

La récolte d’été 2019 est un bon cru : le niveau de protéine
est satisfaisant, de même que le PS (poids spécifique).

Cette bonne qualité est liée à une météo favorable et à une très bonne conduite

des parcelles en céréales à pailles.

Autre bonne nouvelle pour les agriculteurs : les marchés leurs sont favorables,

avec des prix à la hausse.

Le bilan est donc globalement positif, ce dont Euralis se réjouit.